Vous trouvez ici:

31.03.2014

La traque des truites aux leurres souples

Les conditions climatiques sont parfaites, le débit de la rivière d'Ain est stable, mais des pluies sont annoncées pour ce week-end, je suis en repos demain et Damien aussi ! Nous programmons rapidement une partie de pêche à la truite entre ami. Autant dire de suite que c’est une belle journée qui s’annonce !

Le rendez-vous est fixé à 5 H 30. Après avoir roulé pendant 40 minutes, nous veillons bien à arriver de bonne heure pour ne pas rater le lever du jour. Nous décidons tout deux de commencer notre journée par prospecter un secteur assez escarpé et difficile d’accès sur cette magnifique rivière : l’Ain. Le jour se lève et nous offre un spectacle absolument fabuleux. L’eau est limpide et nous devons redoubler de discrétion car les grosses truites sont très méfiantes. L’eau est tellement claire que nous repérons d’ailleurs des vairons et quelques petits ombres. Cette fois-ci, c’est certain, les truites ne doivent plus être bien loin !

Damien commence la partie de pêche par utiliser un Rassel Shad de 10 cm (coloris Purple Moon). Pour ma part, je débute avec un Smelt Shad de 10 cm (coloris Sweet Pink). Nous utilisons tous deux de la tresse de 12/°° et un bas de ligne en fluorocarbone en 25/°°. Malheureusement, au bout de 20 minutes, personne n’a enregistré la moindre touche alors qu’une belle truite fario est venue chasser dans un banc de petits vairons juste sous notre nez.

Soudain, Damien ressent une petite touche, ferre et décroche malheureusement le poisson qui s’est emparé de son leurre alors que celui-ci coulait. Je décide donc à mon tour d’utiliser le même coloris que celui de Damien, à savoir le Purple Moon mais cette fois-ci avec un Battle Shad. Ce leurre me permet de peigner très méticuleusement les zones abritées du courant qui se trouvent devant nous. J’effectue plusieurs lancers devant une roche et soudai, à mon tour, j’enregistre une belle touche. Je ferre et la canne se courbe immédiatement. Je comprends alors tout de suite que ce n’est pas une petite truite. La canne amorti bien les violents coups de tête. Après plusieurs minutes de combat et de longs rushs,  la voici enfin à la surface ! Les derniers mètres jusqu’à l’épuisette paraissent interminables, mais ça y est, elle y est ! C’est l’explosion de joie ! Quelques photos rapides tout en admirant cette magnifique truite que nous la relâchons délicatement.

Nous décidons ensuite de nous déplacer en amont en insistant plus sur les bordures. Je reste sur le même leurre tandis que Damien peigne une veine d’eau avec un Rassel Shad (coloris Baby Bass). Après plusieurs minutes à insister sur ce spot, Damien est à tour à la lutte avec un joli poisson qui n’a visiblement pas décidé de se laisser faire. Le poisson prend du fil dans le courant et fait une belle chandelle. Le combat se termine bien et nous profitons de ce poisson pour faire quelques photos très rapides avant de lui rendre sa liberté.

Si l’on doit tirer une conclusion, force est de constater que la stratégie mise en place s’est révélée payante car nous avons réussi à leurrer deux belles truites de la rivière d’Ain. Les fameux Battle Shad ont vraiment tenu toutes leurs promesses, au même titre d’ailleurs que les Rassel Shad. N’hésitez pas à les tester, ces leurres vous réservent de belles surprises !

Jonathan AMIOT